Download Histoire d'une pièce de cinq francs et d'une feuille de by Frédéric Passy PDF

By Frédéric Passy

Show description

Read or Download Histoire d'une pièce de cinq francs et d'une feuille de papier PDF

Similar french books

Protection de l'Environnement Sur les Plates Formes Industrielles

Les plates-formes industrielles ou websites multi-exploitants représentent un défi pour le droit de l'environnement. L'adaptation du droit des installations classées y est difficile, du fait de los angeles multiplication des opérateurs et de l. a. superposition des droits privé et public. L'effectivité du droit de l'environnement est réduite, l'appréciation et los angeles prévention des risques environnementaux et industriels étant à los angeles fois collectives et individuelles.

Additional info for Histoire d'une pièce de cinq francs et d'une feuille de papier

Example text

C'est le passeport de la monnaie, et, pour parler comme Rossi, « son certificat de bonne vie et mœUl'8 » : certificat qui, pour plus de commodité et de sûreté, fait corps avec elle ct sans lequel elle n'est reçue nulle part. VII L'État, ai-je dit, ne fait pas la monnaie; l'État ne donne pas à la monnaie sa valeur; et, en effet, examinez comment la matière de cette monnaie, je veux dire le métal qui la constitue, est arrivée à passer souS le balancier de l'État ct de là dans la circulation. Certains hommes, à force de peines et de sueurs, ont extrait des entrailles de la terre, parcelle à parcelle, tout ce qui entre dans cc disque de métal.

On évalue la richesse en monnaie, comme on évalue les dimensions en mètres et les poids en kilogrammes; et l'on dit d'un homme ou d'un peuple qu'il possède tant de centaines de francs, ou de milliers, ou de millions, ou de milliards absolument comme on dit tant de kilogrammes de pierre ou tant de mètres d'étoffe. Mais, dans un cas comme dans l'autre, l'unité employée ne figure dans ces évaluations qu'à l'état abstrait, comme procédé de calcul, comme terme de comparaison; et il n'y n pas là autre chose, à proprement parler, que ce que l'on appelle, en arithmétique, un dénominateur commun.

Ils peuvent, par suite, prendre aisément toutes les formes et tous les caractères, soit sous le balancier, soit par la gravure ; ce que ne peuventfaire des métaux à d'autres égards fort voisins d'eux, mais difficiles à travailler, le platine par exemple, que par cette raison on a dû renoncer à monnayer. Ils prennent l'empreinte à peu de frais; et cependant ils ont une résistance suffisante pour la conserver longtemps sans altération sensible, au moins quand ils sont associés à d'autres métaux appropriés, - à des alliages, - dans des proportions convenables.

Download PDF sample

Rated 4.98 of 5 – based on 25 votes