Download Le grand livre du DSI : Mettre en oeuvre la direction des by Jean-Louis Lequeux PDF

By Jean-Louis Lequeux

Des retours d'expérience concrets sur le pilotage des systèmes d'information, los angeles conduite de projets au sein des instructions informatiques et los angeles gouvernance des hommes et des systèmes au sein d'une DSI. Les moyens d'assurer une communique efficace entre provider informatique, utilisateurs, partenaires de l'entreprise et monde extérieur. Les clefs de succès pour l. a. mise en oeuvre des nouvelles applied sciences (Cloud Computing, SaaS, MDM, SOA, etc.), l'application optimisée des réglementations et des normes qui contraignent les entreprises, l. a. conduite de l'urbanisation du SI et le choix des progiciels en cohérence avec les métiers de l'entreprise. Les grands demanding situations sur l'avenir de los angeles fonction de DSI, aussi bien en période d'expansion qu'en période de crise socio-économique se répercutant sur le domaine de l'informatique. Illustré de cas concrets et didactiques, ce livre permettra au lecteur de préparer los angeles mise en oeuvre d'une enterprise conduisant son carrier vers l. a. DSI 2.0.

Show description

Read or Download Le grand livre du DSI : Mettre en oeuvre la direction des systemes d'information 2.0 PDF

Similar french books

Protection de l'Environnement Sur les Plates Formes Industrielles

Les plates-formes industrielles ou websites multi-exploitants représentent un défi pour le droit de l'environnement. L'adaptation du droit des installations classées y est difficile, du fait de l. a. multiplication des opérateurs et de l. a. superposition des droits privé et public. L'effectivité du droit de l'environnement est réduite, l'appréciation et l. a. prévention des risques environnementaux et industriels étant à l. a. fois collectives et individuelles.

Additional info for Le grand livre du DSI : Mettre en oeuvre la direction des systemes d'information 2.0

Sample text

Sombrer dans le détail des cas les plus particuliers et complexes entraîne un alourdissement significatif des applications et services concernés ; • penser que les cas les plus compliqués peuvent être traités comme des exceptions à traiter en partie ou en totalité manuellement, et de toute façon en dehors des traitements principaux. Il ne faut pas que les traitements ordinaires s’exécutent à la vitesse des cas les plus complexes ; • envisager des matériels plus performants, mais à condition de disposer à l’avance de métriques sur leurs performances ; tout en n’oubliant pas que les améliorations de matériels n’ont de sens que si les applications sont correctement construites, et consomment raisonnablement les ressources informatiques de l’infrastructure du système d’information ; • penser systématiquement à la parallélisation des traitements : c’est là que l’on peut parler de load balancing ou répartition de charges entre différents serveurs.

Les différentes ressources, et donc les différents coûts Pour les opérations en production : • CPU par serveur ; • stockage des informations ; © Groupe Eyrolles • bande passante, et ressources en relation avec le teleprocessing ; • ressources dédiées par rapport aux ressources partagées. Ces ressources se rapportent aux SLA et ont différents modes de suivi selon les modes et les moments : – ce sont les traitements par lots de nuit, les transactions, les rapports temps réel, les rapports différés, les traitements par lots parallèles à 46 Le pilotage de la DSI l’activité temps réel time, les requêtes pour les bases de données lors des différentes fenêtres de temps, et les différentes activités journalières ; – ce sont les journées de production ordinaire, les journées de fin de période, les journées de reprise de données, les jours de pics par exemple ; • coûts des personnels (sur sites, à distance ou offshore) ; • coûts d’infrastructure par sous-ensembles, télétransmission et réseau compris ; • coûts des postes de travail ; • coûts de maintenance des licences des logiciels ; • coûts de support ; • coûts de structure ; • coûts exceptionnels liés aux améliorations d’infrastructure et aux changements.

La concentration des éditeurs est passée par là et il n’en reste que peu sur le marché. • Avoir une approche ouverte vis-à-vis des fournisseurs, et accepter leurs invitations (avec modération) pour voir des réalisations, des laboratoires, rencontrer des clients pilotes. • Assister aussi à des congrès spécialisés sans tomber dans des excès ; les choisir et ne pas les « courir » inutilement. • Faire appel au « groupe de synthèse » (voir ci-avant) pour une synergie à la fois des compétences et de l’expression des besoins de mise à niveau technologique.

Download PDF sample

Rated 4.67 of 5 – based on 21 votes