Download Scientisme et sciences sociales : Essai sur le mauvais usage by Friedrich A. Hayek PDF

By Friedrich A. Hayek

Show description

Read or Download Scientisme et sciences sociales : Essai sur le mauvais usage de la raison PDF

Best french books

Protection de l'Environnement Sur les Plates Formes Industrielles

Les plates-formes industrielles ou websites multi-exploitants représentent un défi pour le droit de l'environnement. L'adaptation du droit des installations classées y est difficile, du fait de los angeles multiplication des opérateurs et de los angeles superposition des droits privé et public. L'effectivité du droit de l'environnement est réduite, l'appréciation et los angeles prévention des risques environnementaux et industriels étant à los angeles fois collectives et individuelles.

Extra resources for Scientisme et sciences sociales : Essai sur le mauvais usage de la raison

Sample text

L'Economie dirigée en régime collectiviste, Paris, librairie de Médicis, 1939, p. 20) peut aider davantage à expliquer la proposition du texte : « '" La situation de 54 SCIENTISME ET SCIENCES SOCIALES sens analytique, celle des sciences sociales se définit mieux comme «synthétique» (compositiveY. Ce l'homme à mi-chemin entre les phénomènes naturels et les phénomènes sociaux - dont il est l'effet en ce qui concerne les seconds - prouve que les faits essentiels de base dont nous avons besoin pour l'explication du phénomène social participent de l'expérience commune et de la nature de nos pensées.

L'homme occupe une telle situation dans l'ordre des choses qu'il est amené dans une direction à percevoir les phénomènes comparativement complexes qu'il analyse tandis que dans une autre direction lui sont donnés les éléments dont sont composés ces phénomènes qu'il ne peut observer que comme des ensembles 1. Alors que la méthode des sciences de la nature est en ce 1. Cf. ROBBINS, An Essay on the Nature an Significance of Economic Science; trad. franç. : Essai sur la nature et la signification de la science économique, Paris, Médicis, 1947, p.

Ces phénomènes ne peuvent être compris que parce que notre étude a pour objet un esprit structuré comme le nôtre. Il y a là un fait d'expérience comme l'est notre connaissance du monde extérieur. Ce fait apparaît dans la possibilité de communiquer avec autrui - nous 36 SCIENTISME ET SCIENCES SOCIALES agissons d'après cette connaissance toutes les fois que nous parlons ou écrivons - ; il se confirme encore par les résultats eux-mêmes de notre étude du monde extérieur. Aussi longtemps que l'on a simplement postulé que toutes les sensations (ou leurs relations) qu'ont en commun des individus différents étaient des propriétés du monde extérieur, on pouvait arguer que notre connaissance des autres esprits n'était rien de plus que notre connaissance commune du monde extérieur.

Download PDF sample

Rated 4.11 of 5 – based on 30 votes